Traitement des données en SHS
La SFdS co-organise avec le séminaire Analyse (Projet Statistique et Informatique pour les SHS, Université Paris 1) une demi-journée sur la thématique « traitement des données en SHS (difficultés et perspectives) ». Cette demi-journée, plus particulièrement orientée sur les données historiques, sera organisée autour de trois interventions. Le programme de la journée est donné ci-dessous :
  • 13h30-14h00 : Introduction
  • 14h00-15h00 : François Giligny (Université Paris 1) : Propriétés des contextes archéologiques dans les analyses spatiales intrasites
Résumé : Les données archéologiques issues de fouilles horizontales - décapage extensif d'une surface sub-contemporaine - doivent être au préalable sériées dans le temps avant de réaliser une analyse spatiale intrasite. Parfois les sériations mettent en évidence des facteurs de variation qui pourraient être aussi bien interprétés comme des différences spatiales ou chronologiques. Ces deux dimensions de la culture matérielle ne sont donc pas toujours dissociables comme l'illustrent les études de cas présentées.
  • 15h00-16h00 : Florent Hautefeuille (Université Toulouse Le Mirail) et Fabrice Rossi (Université Paris 1) : Approche réseau pour la fouille d'un grand corpus d'actes notariés médiévaux
Résumé : Nous montrerons comment des outils mathématiques et informatiques, initialement développés dans le contexte de l'analyse des réseaux sociaux, peuvent aider à comprendre les principales caractéristiques d'une grande base de données documentaire et être une aide précieuse à l'extraction d'information et à la désambiguïsation. L'approche sera illustrée sur un grand corpus de documents médiévaux, initialement rédigés entre le XIIIème et le XVème siècle et issus d'une seigneurie commune.  Une approche relationnelle est utilisée pour modéliser l'implication active d'un individu donné dans une des transactions du corpus : cette approche permet de définir un grand réseau (ou graphe) mettant en relation plus de 10 000 entités (ou sommets) qui est exploré par le biais d'outils de visualisation, de classification, d'extraction de réseaux locaux...
Le diaporama
  • 16h00-16h30 : Pause
  • 16h30-17h30 : Julien Alérini et Madalina Olteanu (Université Paris 1): Markov et les ducs de Savoie : analyse de la temporalité du droit piémonto-savoyard

    Résumé : Le temps est au cœur du travail de l’historien, mais sa perception et sa mesure demeurent problématiques. La pratique courante réside dans la décomposition de la chronique afin d’en extraire les moments forts, malheureusement parfois perçus comme l’instant de basculement d’une période à l’autre. Le regard posé sur l’évolution d’une série temporelle est toujours encadré par la connaissance d’un  contexte général dont on cherche à déterminer la relation avec la chronique. L’étude de la production normative de l’État Piémonto-savoyard des XVI-ème et XVII-ème siècles n’échappe pas à ce principe, et se lit généralement selon les vicissitudes de la paix et de la guerre. Nous  souhaitons montrer comment le recours aux processus markoviens et auto-régressifs ouvre de nouvelles perspectives pour établir des périodisations et des temporalités de l’État, qui s’articulent autour de points de rupture ou de phases de transition. Ce travail  est le résultat d’une collaboration étroite entre historiens et statisticiens et a permis le développement d’un package R.

    Les diaporamas : Partie 1 & Partie 2

Cette demi-journée aura lieu le

6 avril de 13 heures 30 à 17 heures 30 à l'IHP (amphi Darboux)

La participation est ouverte mais, pour des questions d'organisation, l'inscription, gratuite, est obligatoire : ici.