Actualités



Histoires d'enquêtes statistiques à l'occasion de la 2e édition du Prix Alain Desrosières
le jeudi 22 novembre 2018 (9h00-17h30)
Institut Henri Poincaré, 11 Rue Pierre et Marie Curie, 75005 Paris
Amphithéâtre Hermite


Par sa curiosité scientifique insatiable, par la vigilance et la rigueur scientifique à laquelle il invitait, Alain Desrosières (18 avril 1940 - 15 février 2013) a initié une nouvelle approche sociologique de la statistique et de la quantification. Le réseau de chercheurs en sciences humaines et sociales qu’il est parvenu à constituer souhaite développer cette approche et les réseaux qui la portent, c’est pourquoi ils ont lancé le Prix Alain Desrosières en 2016.
Le groupe Histoire de la Statistique, des Probabilités et de leurs Usages de la SFdS souhaite profiter de la deuxième édition de ce Prix pour organiser une nouvelle journée de réflexion sur un thème cher à Alain Desrosières : l’histoire des enquêtes statistiques.
À quoi sert l’histoire de la statistique ? Provocatrice pour les historiens, cette question ne l’est pas nécessairement pour les statisticiens : certains peuvent en effet considérer en toute bonne foi que leur métier consistant à mettre en œuvre et améliorer des techniques statistiques, ces dernières évoluent, certes, mais il est peu intéressant de se les rappeler une fois qu’elles sont dépassées...
Ce serait oublier que l’histoire de la statistique n’est pas seulement une affaire de progrès technique linéaire. La statistique dépend d’institutions et de politiques et, à ce titre, est soumise en permanence à des tensions entre différents impératifs et à des rapports de force que les producteurs et utilisateurs d’information statistique doivent comprendre s’ils veulent exercer leur métier ou utiliser ces « données » de façon pertinente.
Comment appréhender ces tensions si l’on ne connaît pas leur origine ni leur évolution ? C’est précisément ce qu’étudie l’histoire de la statistique et c’est la raison pour laquelle elle est utile à tous.

*****
Programme

9h00-9h30 : Accueil
9h30-10h30 : Les pratiques culturelles à l’ère numérique : l’approche par les enquêtes ménage dépassée ? Loup Wolff, chef du Département des études, de la prospective et des statistiques (service statistique ministériel Culture)
10h30-11h30 : Une histoire des enquêtes de victimation, Renée Zauberman, Directrice de recherche CNRS au Cesdip
11h30-11h45 : Pause
11h45-12h45 : Des enquêtes aux registres de population. Les données statistiques et l’identification des bénéficiaires dans la mise en place d’une protection sociale au Maroc, Boris Samuel, chargé de recherche IRD, au CESSMA / Université Paris Diderot
12h45-14h15 : Pause déjeuner
14h15-15h15 : Homo statisticus. Une histoire des dispositifs de la statistique publique en population générale en France depuis 1950, Thomas Amossé, chercheur au Cnam, Lise, CEET
15h15-16h15 : De « la drogue » aux addictions : une histoire la quantification des usages de substances psychoactives, François Beck, responsable du passage des enquêtes ménages au multimode à l'Insee et chercheur associé au CESP, Faculté de médecine, Université Paris Sud, Faculté de médecine UVSQ, INSERM, Université Paris-Saclay, Villejuif, France
16h15-16h30 : Pause
16h30-17h30 : Remise du Prix Alain Desrosières

L’inscription à ce séminaire est gratuite mais obligatoire. Pour vous inscrire, connectez-vous à l’adresse suivante : https://webquest.fr/?m=55466_seminaire-histoire-de-la-statistique.

Contact : gael.de-peretti@insee.fr
 
 
©2018 SFdS
Société Française de Statistique
Institut Henri Poincaré
11 rue Pierre et Marie Curie
75231 Paris cedex 5
Tél. : +33 (0)1 44 27 66 60
Notre site a été supporté par :