En savoir plus sur les Cafés



Les ''Cafés de la Statistique'' visent à établir un dialogue entre les statisticiens et la société. Il s’agit de soirées-débats dont le thème général est : « la statistique éclaire-t-elle les grandes questions qui traversent nos sociétés ? ». Ils existent depuis 2005 et se tiennent en général une fois par mois.

La vocation des Cafés de la statistique : le dialogue entre la statistique et la société

La statistique est présente dans de nombreux domaines d’activité des sociétés modernes : les travaux scientifiques, les prises de décision dans le secteur public et dans les entreprises, l’information des citoyens dans toute démocratie reposent en bonne part sur la production, le traitement, l’analyse et la mise à disposition de données de toutes natures.

La Société française de statistique s’est donné la mission générale de promouvoir l’utilisation de la statistique et sa compréhension, et de favoriser ses développements méthodologiques. Les ''Cafés de la statistique'' sont une des actions que la SFdS organise pour établir un dialogue entre les statisticiens et la société. Il s’agit de soirées-débats dont le thème général est : " la statistique éclaire-t-elle les grandes questions qui traversent nos sociétés ? "

L'historique des Cafés de la Statistique

Les Cafés de la Statistique ont été créés en 2005 à l'initiative du groupe "Statistique et Société" (renommé depuis "Statistique et enjeux publics") de la Société française de statistique, et la première séance a eu lieu au "Alice Café" à Paris en décembre 2005.

Depuis la fin de l’année 2005, plus de cent séances des Cafés de la statistique ont été organisées à Paris, actuellement au Café du Pont Neuf ; quelques séances de même principe ont été organisées à Lyon, Grenoble et Toulouse.

Les thèmes abordés ont été très divers : questions démographiques, économiques, grands problèmes de société, etc. (cf. infra). Les personnes invitées à introduire le sujet sont toujours de bons connaisseurs du domaine traité, soit à titre d’acteurs, soit comme observateurs : il s’agit souvent de hauts fonctionnaires, d’universitaires, ou encore de statisticiens expérimentés. Le public est varié : chaque séance rassemble entre 50 et 80 personnes d’horizons divers, avec une représentation notable, mais limitée au tiers environ, de professionnels de la statistique. Pour le reste, il s’agit de personnes du secteur privé comme du secteur public et d’étudiants.

Le déroulement des Cafés de la Statistique

Pour chaque séance, un thème est choisi. Il est introduit par une personnalité invitée (parfois deux), à laquelle il est demandé, non pas de faire une conférence, mais d’expliquer le problème de façon à susciter un débat. Après cette introduction (20 à 30 minutes), une discussion d’environ deux heures est ouverte : l’invité n’est pas nécessairement au centre des questions, et la parole circule entre tous. L’objectif est double : il est d’abord de permettre aux citoyens de mieux comprendre les potentialités, et les limites, de la statistique devant des problèmes de société ; il est aussi de permettre à des responsables d’un domaine d’entendre la voix de citoyens non spécialisés mais intéressés à des débats neutres et de bonne foi.

L'abondance et la pertinence des questions posées aux intervenants leur permettent de s’expliquer pleinement, souvent mieux qu’ils ne peuvent le faire dans des débats plus traditionnels. Les échanges font l’objet de comptes rendus détaillés (et depuis 2014 de captations en vidéo de l'exposé introductif), tous disponibles en libre accès sur le site Internet de la SFdS.

L'organisation des Cafés de la Statistique

L’organisation des Cafés de la statistique repose sur une équipe du groupe « Statistique et enjeux publics » de la SFdS. Les coûts de fonctionnement sont très limités, grâce à la formule « Café » dans laquelle l’établissement qui accueille la séance se rémunère grâce aux consommations, sans louer sa salle.

Les organisateurs choisissent les thèmes (en consultant les participants des Cafés chaque année), recherchent des intervenants et assurent l'animation des séances.

Les sujets déjà abordés

Deux pages du site permettent de consulter les comptes rendus (et depuis 2014 les captations en vidéo de l'exposé introductif) des séances passées des Cafés de la Statistique selon leur ordre chronologique, et selon un ordre thématique autour des thèmes suivants :
  • Le point sur des controverses d'actualité (exemples : la crise de l'euro et le rôle de la Banque Centrale Européenne, la délinquance, la compétitivité des entreprises françaises, le partage de la valeur ajoutée, la dette publique ...)
  • La statistique face aux évolutions économiques et sociales. (exemples : l'informatisation de la société, la construction de logements, l'avenir de l'assurance maladie, la politique énergétique, la précarité de l'emploi ...)
  • La statistique, la politique, l'éthique. (exemples : Les statistiques ethniques, l'indépendance de la statistique à l'égard du pouvoir politique, les comptes nationaux servent-ils (encore) à cadrer les politiques économiques ? , l'éthique du démographe ...)
  • La confiance dans la statistique. (exemples : quelle confiance accorder aux statistiques européennes, statistique et sentiment personnel, peut-on croire aux sondages politiques ?, peut-on se fier aux indicateurs ? ...)
  • Catégories et découpages : usages et enjeux. (exemples : les enjeux des zonages géographiques, les découpages électoraux, le profilage ...)
  • Le citoyen peut-il profiter de la statistique ? (exemples : classements et palmarès, le citoyen informé, la statistique dans les médias...)
  • Des objets difficiles à mesurer ? (exemples : la prospective des métiers, comparaisons internationales des niveaux d'éducation (PISA), le travail bénévole, la performance des administrations, la mesure de l'opinion ...)

 
 
©2018 SFdS
Société Française de Statistique
Institut Henri Poincaré
11 rue Pierre et Marie Curie
75231 Paris cedex 5
Tél. : +33 (0)1 44 27 66 60
Notre site a été supporté par :