Café de la Statistique, mardi 8 janvier 2019

Madame, Monsieur,

Nous avons le plaisir de vous convier à notre prochaine soirée-débat :

mardi 08 janvier 2019, de 19 heures à 21 heures 30

au Café du Pont-Neuf : 14 quai du Louvre (Paris 1er , M° Pont-Neuf, Châtelet ou Louvre)

sur le thème :

Pourquoi et comment mesurer le bien-être ?


Invitée :

Martine Durand
cheffe statisticienne de l’OCDE, ancienne élève de l’ENSAE


"Au début des années 1990, l’économiste indien Amartya Sen (Prix Nobel 1998), propose au PNUD un indice composite du développement humain, l’IDH, comprenant le PIB par habitant, l'espérance de vie à la naissance et le niveau d'éducation des enfants de 15 ans et plus. Malgré le caractère fruste et peu robuste d’un tel indicateur, l’IDH a permis de prendre conscience de la nécessité d’aller « au delà du PIB » qui se contente d’évaluer la seule production de biens et de services afin de mieux appréhender des aspects importants de la vie jusque là mal pris en compte par la « statistique traditionnelle ». En 2008, Nicolas Sarkozy demande au Prof. Joseph Stiglitz (Prix Nobel 2001) de présider une « Commission sur la mesure des performances économiques et du progrès social » avec le Dr. Amartya Sen et Jean-Paul Fitoussi, à l’époque président de l’OFCE. La commission a notamment insisté sur la centralité de la notion de qualité de vie et sur la nécessité de remettre l’individu au centre de toute analyse. Depuis la remise du rapport de cette commission qui a interpelé la communauté statistique internationale, de nombreux travaux ont été entrepris, en particulier au sein de la direction des statistiques de l’OCDE. Afin de faire le point sur ces travaux et d’approfondir certains des sujets abordés par la commission, en 2015, l’OCDE a accueilli un Groupe d’Experts de haut niveau, présidé par Joseph Stiglitz, Jean-Paul Fitoussi et Martine Durand, qui vient de publier son rapport.

Le café du 8 janvier permettra d’aborder entre autres les questions suivantes : pourquoi mesurer le bien-être ? comment le définir et le mesurer ? comment rendre compte des inégalités et de la soutenabilité du bien-être ? ces mesures contribuent-elles à améliorer les politiques publiques ?"




==> Nous invitons les personnes qui ont l'intention de participer à cette soirée à nous le faire savoir, dans toute la mesure du possible, si elles ne l'ont pas déjà fait, en nous envoyant un message à l'adresse statcafe@sfds.asso.fr : nous pourrons ainsi leur adresser le document préparatoire et les avertir de toute modification éventuelle. L'entrée est libre, les participants étant seulement invités à payer leurs consommations, la première à 6€ .
==> Les personnes indisponibles mais intéressées par la soirée peuvent aussi, sur demande, recevoir le document préparatoire (puis le compte-rendu de la séance).


Les comptes rendus et les vidéos des cafés précédents sont disponibles sur la page des Cafés de la statistique



Nota bene :
1. Nous rappelons que ces rencontres, mensuelles, sont ouvertes, et que, visant à faire se rencontrer les professionnels de la statistique ou d'autres professions et les citoyens non spécialistes des questions débattues, les échanges sont exempts de technicité. Vous pouvez donc y convier toute personne de votre entourage intéressée par le thème ou, plus largement, soucieuse de voir dans quelle mesure, selon la formule qui préside à ces Cafés, "la statistique éclaire les questions qui traversent nos sociétés".
2. Vous recevez cette annonce pour avoir manifesté votre intérêt pour les activités du groupe Statistique et Enjeux Publics de la SFdS.

SFdS - Société Française de Statistique
©2019 SFdS