Café de la Statistique, mardi 21 mai 2019

Madame, Monsieur,

Nous avons le plaisir de vous convier à notre prochaine soirée-débat :

mardi 21 mai 2019, de 19 heures à 21 heures 30

au Café du Pont-Neuf : 14 quai du Louvre (Paris 1er , M° Pont-Neuf, Châtelet ou Louvre)

sur le thème :

Big Data vs Statistique ?


Invité :

Lionel Janin
Sous-Directeur chargé de la valorisation et de la stratégie de la donnée
(Commissariat Général au Développement Durable)


"Les politiques d’ouverture des données publiques (open data) se sont développées depuis plusieurs années, avec, par exemple en France, l’adoption de la loi pour une République numérique (dite loi Lemaire) qui établit le principe d’ouverture par défaut des données publiques.

La première étape de l’open data a consisté principalement à mettre à disposition des données publiques sous forme de fichiers. La statistique publique n’a pas été bouleversée par cette opération, dans laquelle elle s’inscrivait depuis plusieurs années déjà, faisant de l’open data sans le savoir.

Une nouvelle étape a commencé à s'engager : des obligations de mise à disposition de données désagrégées ou détaillées, sont prévues, souvent par la loi, dans différents secteurs, en complément du principe général prévu par la loi Lemaire. C'est le cas d'ores et déjà des données locales d'énergie, des données sur l'environnement, des données des VTC, des données sur les valeurs foncières mises en ligne tout récemment ou des données sur les achats et ventes de pesticides...

Cette mise à disposition de données détail pourrait laisser penser qu'il est possible de se passer du travail statistique, puisque n’importe qui peut faire les calculs, à partir du fichier détail. C’est cependant méconnaître le travail de mise en qualité, de redressement, de traitements divers et variés, de construction d’indicateurs, qui constitue le métier de statisticien : une base statistique n'est pas un simple répertoire administratif. Cela veut dire qu’il existe un risque de fragiliser le caractère de chiffres de référence des publications statistiques, dès lors que d’autres résultats se retrouvent à circuler dans l’espace public, à partir des mêmes sources primaires. Il va falloir faire preuve de pédagogie pour ne pas laisser des infox (fakenews) prospérer et pour expliquer les écarts."




==> Nous invitons les personnes qui ont l'intention de participer à cette soirée à nous le faire savoir, dans toute la mesure du possible, si elles ne l'ont pas déjà fait, en nous envoyant un message à l'adresse statcafe@sfds.asso.fr : nous pourrons ainsi leur adresser le document préparatoire et les avertir de toute modification éventuelle. L'entrée est libre, les participants étant seulement invités à payer leurs consommations, la première à 6€ .
==> Les personnes indisponibles mais intéressées par la soirée peuvent aussi, sur demande, recevoir le document préparatoire (puis le compte-rendu de la séance).


Les comptes rendus et les vidéos des cafés précédents sont disponibles sur la page des Cafés de la statistique



Nota bene :
1. Nous rappelons que ces rencontres, mensuelles, sont ouvertes, et que, visant à faire se rencontrer les professionnels de la statistique ou d'autres professions et les citoyens non spécialistes des questions débattues, les échanges sont exempts de technicité. Vous pouvez donc y convier toute personne de votre entourage intéressée par le thème ou, plus largement, soucieuse de voir dans quelle mesure, selon la formule qui préside à ces Cafés, "la statistique éclaire les questions qui traversent nos sociétés".
2. Vous recevez cette annonce pour avoir manifesté votre intérêt pour les activités du groupe Statistique et Enjeux Publics de la SFdS.

SFdS - Société Française de Statistique
©2019 SFdS