[SFdS] Décès de Jean-Paul Benzécri

Chères toutes et tous,

Jean-Paul Benzécri est décédé le 24 novembre dernier à l'âge de 87 ans. Ce n'est pas sans une certaine émotion, qu'au nom de la communauté statistique française, je présente nos condoléances à sa famille et à ses proches.

Le texte d'hommage présenté ci-dessous a été rédigé par Pierre Cazes qui fût son élève.

Bien tristement,
Jean-Michel Marin
Président de la SFdS

*****

Le professeur Jean-Paul Benzécri a été le fondateur de l’école française d’analyse des données. Il fut professeur à Rennes où son élève Brigitte Escofier-Cordier a soutenu en 1965 sa thèse sur l’analyse factorielle des correspondances, méthode fondamentale en analyse des données, issue de recherches en linguistique. Il développa cette technique durant toute sa carrière au moyen de codages adéquats pour traiter des données très diversifiées. A partir de 1965, et jusqu’à sa retraite en 1992, il enseigna à l’Institut de Statistique (ISUP) de l’université Pierre et Marie-Curie (Paris VI). Il forma alors dans son laboratoire, avec le DEA de statistique associé, un grand nombre d’étudiants dont beaucoup d’étrangers. En 30 ans il encadra plusieurs centaines de thèses sur le traitement et le codage de données issues de domaines très divers comme on l’a dit ci dessus : agronomie, écologie, économie géologie, linguistique, médecine, physique, psychologie ... Le lundi, jour où il faisait son cours de DEA, son bureau devenait une fourmilière où se pressaient un grand nombre de personnes, étudiants ou professionnels venant prendre conseil et discuter avec le maître.

Il a créé une revue, les Cahiers de l’Analyse des Données qui parut entre 1976 et 1997, et écrit de nombreux ouvrages sur l’analyse des données et sa pratique, avec en particulier les deux livres de base parus en 1973, L’analyse des données :
Tome 1 : la taxinomie
Tome 2 : l’analyse des correspondances

Le professeur Benzécri était un savant ayant une culture universelle et parlant une dizaine de langues qu’il n’hésitait pas à utiliser quand un étranger parlant pourtant bien le français venait le voir. Il avait une grande humanité. De nombreux anciens élèves ou collaborateurs venant des quatre coins de la France ont assisté à ses obsèques qui se sont déroulées à Villampuy, petit village d’Eure et Loir, pas très loin d’Orléans, où la famille Benzécri s’était installée il y a quelques années.

SFdS - Société Française de Statistique
©2020 SFdS